Madeira 3-11 juillet 2017

Commençons par dire que la mise à jour de ma tablette a effacé tout le contenu... heureusement les photos de Madère étaient ailleurs! Mais donc, adieu les photos de Porto... Bref, je suis allée au Portugal.

C'était en juillet dernier, pendant deux semaines. Mon copain et moi on était tellement détendu qu'on s'est trompés de jour (on croyait repartir lundi, en fait c'était mardi!) et qu'ensuite, à Porto, on est allé à l'aéroport avec... un jour d'avance! YEAH! Well done! Champions!
A part ces petites anecdote qui font doucement rigoler, nous avons passé une semaine à Madère et une semaine à Porto.

Pour aller à Madère, depuis Paris, il y a la compagnie Transavia. En s'y prenant assez tôt, on peut avoir des billets pas trop chers. Ensuite, entre Madère et Porto, c'est assez bon marché et Easyjet fait très bien l'affaire, de même pour revenir en France. Y'a même un Porto-Toulouse très abordable. Il vaut mieux tout de même prendre ses billets au moins deux ou trois mois à l'avance.

Pour l'hébergement, si vous êtes adeptes des auberges de jeunesse, il y en a, mais je ne les ai pas testées. Avec mon copain, on a loué un gîte à Funchal, et un appartement à Porto. C'est plus pratique et économique que l'hôtel. Je passe principalement par Booking.com, que j'utilise depuis que je suis partie au Japon grâce à un ami qui me l'a recommandé. Je passais avant par Hostelworld (pratique pour les auberges de jeunesse) mais Booking a des avantages (payer sur place, annulation gratuite sous certaines conditions etc.)

L'envie d'aller à Madère est apparue peu après être revenus de Lisbonne. Nous avons trouvé Lisbonne très accueillante, et toutes les personnes rencontrées se sont montrées adorables et abordables, y compris les policiers... francophones! Bref, l'envie de découvrir une autre partie du Portugal a pointé le bout de son nez. Au début, on pensait se contenter de Funchal, mais finalement, on a aussi fait Porto!

L'aéroport de Madère a de très bonnes connexions avec l'Europe, dont le Portugal, l'Espagne, la France, le Royaume-Uni (c'est bien pour moi, ça!). Il est sité à environ 16 kms de Funchal, si mes souvenirs sont bons. On peut y aller en bus (des navettes font le trajet régulièrement) ou en taxi.
Madère est une île plus proche du Maroc que du Portugal, avec un climat tropical doux toute l'année. La végétation y est diversifiée et luxuriante et le relief de l'île donne lieu à des paysages spectaculaires. Moi qui aime les îles (Orcades, toujours dans mon coeur!), je me suis vraiment sentie bien! Mon copain et moi avons vraiment aimé Madère.

Madère est une région autonome du Portugal avec un gouvernement local. L'économie est principalement composée du tourisme et de l'artisanat, mais aussi que la construction. Il y a des chantiers un peu partout. La majorité de la population active travaille dans tertiaire (services). Il y a bien sûr d'autres secteurs comme le commerce, la pèche, etc. Quand on se balade à Funchal, par exemple, le côté touristique saute aux yeux. Restaurants et attractions jonchent la baie et le centre ville. La Marina est plus composée de boutiques de sorties en mer pour touristes qu'autre chose. Nous avons eu l'occasion de faire une de ces sorties en bateau pour un après-midi, c'est un peu coûteux (comptez généralement 45 euros par personne), mais ça vaut le détour!

Dans le vieux quartier, les employés des restaurants tentent d'ameuter le client. Nous avons eu la chance d'avoir déjeuné dans plusieurs restaurants du centre qui se sont avérés excellents (essayez l'espadon sauce maracuja et à la banane, splendide!). En bas de la rue, le centre de baignade rempli de vacanciers, locaux ou non. En continuant vers l'ouest, on trouve une toute petitie baie faite de galets. Ca fait mal aux pieds mais l'eau est claire et très bonne! Essayez donc, c'est très agréable en fin de journée après une longue balade, de se baigner dans l'eau salée de Madère!

En continuant encore, on longe la Marina d'où on peut voir les bâteaux partir et revenir régulièrement. Principalement des catamarans pour touristes. Il y a aussi une réplique de caravelle à la Christophe Colomb. Belles voiles, mais bâteau à moteur! On ne peut pas tout avoir! Mais continuons encore notre route, et on arrive au CR7, le musée du football consacré à Cristiano Ronaldo, l'enfant du pays. On peut passer son chemin si Ronaldo ou le football ne nous intéressent pas vraiment. Mais vous pouvez quand même faire une photo en compagnie de Cristiano, la statue à l'entrée, si ça vous dit!

Si on remonte vers la ville, on découvre un endroit étendu et développé comme n'importe quelle ville importante d'Europe. Bien sûr, la vue n'est pas la même qu'à Paris! Je conseille de prendre un pass 3 trajets avec Yellow Bus, une compagnie de tour bus pour les touristes. Ce sont des bus à impériale avec guides audio inclus. On monte et descend quand on veut, dans le temps imparti (2 jours pour faire les trois circuits). Impeccable pour découvrir la ville, en faire le tour, repérer ce qu'on veut voir de plus près, sans se fatiguer, tout en écoutant les informations qui nous en apprennent un peu sur la ville et l'île. Ca coûte 16 euros pour une personne, et je pense que c'est un bon prix.

Avec ce pass, nous sommes allés à Camara de Lobos et Cabo Girao, une des plus hautes falaises d'Europe avec 580 mètres de dénivelé, sur une plateforme en verre. Attention au vertige! Mais quelle vue! Une des plus belles dont j'ai fait l'expérience. Les villages et villes alentour valent aussi vraiment le détour avec leurs couleurs et décorations suspendues entre les façades. Dauphins, poissons en bois, fleurs, flamands, c'est vraiment mignon et dépaysant! Prenez donc le temps de flâner à Camara de Lobos.

Retour à Funchal. On peut prendre le bus pour aller à Monte ou bien prendre le Téléphérique depuis le centre ville. Un peu cher, mais bonne expérience avec la vue! En prenant le deuxième téléphérique, on arrive au jardin botanique, que je conseille fortement. La flore de Madère est vraiment belle! Depuis le premier téléphérique, sur la gauche, il y a le jardin tropical. Un peu bigarré, ce jardin est une sorte de forêt - musée - parc aux arbres et plantes luxuriants et thèmes variés, dont une très belle partie d'inspiration sino-japonaise avec reproductions de temples, ponts et sanctuaires, carpes koi dans les bassins. Il y a aussi, et c'est à voir, tout un parcours parsemé de tableaux en azulejos (les céramiques portugaises) qui content l'histoire du Portugal de la fondation à nos jours.

Au centre, si vous avez besoin d'un supermarché, aucun souci: Preço est là. C'est un genre de Leclerc, on y trouve tout ce dont on a besoin.

Bien entendu, en tant que touriste, on a la belle vie et on ne voit généralement que ce qui nous plaît. Il n'empêche que le taux de chômage est d'environ 11% (en baisse, il était à environ 17% en 2013 il me semble), que la plupart des chômeurs sont des chômeurs de longue durée, que la scolarisation est inégale (environ 40% sont faiblement scolarisés), et beaucoup ne s'en sortent que grâce aux aides sociales et petits boulôts. Il n'est pas rare de croiser des sans abris et mandiants, ainsi que des chantiers et maisons abandonnés.
Voici quelques photos.
Baie de Funchal depuis le Jardin Botanique:
Madeira
Le jardin botanique: plantes et habitants!
Madeira
Madeira
Coin oriental du Jardin Tropical
Madeira
Madeira
Madeira
Vue depuis Cabo Girao! Environ 580 mètres de dénivelé!
Madeira
S'asseoir sur la proue et profiter du temps!
Madeira
Vue de Madère depuis le bateau.
Madeira
Sources: Informations sur le marché de l'emploi - Madère.
Informations: Yellow Bus Madère - Office du tourisme de Madère - Easyjet vols pour Madère - Transavia
Jardin Botanique / Téléphérique - Jardin Tropical

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire